Essonne : Cette fratrie sillonne la France à vélo pour aider ceux...

Essonne : Cette fratrie sillonne la France à vélo pour aider ceux dans le besoin

0
PARTAGER
Ci-dessus : Fanette, Baptiste, Valentin et Coline.

Quatre frères et sœurs ont monté le Solitour, une longue balade à vélo à la recherche de solidarités.

« Peu importe le domaine, chacun peut aider, avec un peu d’argent ou de temps », c’est le message que véhicule Valentin, 23 ans, en première année de master en école de commerce. En compagnie de Coline, sa sœur et Baptiste, son frère, tous les deux âgés de 20 ans, ils vont sillonner la France à vélo pour aider les gens dans le besoin. Cette action s’inscrit dans le projet qu’ils ont monté, le Solitour, avec l’aide de leur sœur Fanette, 14 ans. « L’année prochaine j’aimerais me spécialiser en commerce solidaire, donc j’ai décidé d’en savoir plus sur ces petits gestes du quotidien à dimension solidaire », explique Valentin, habitant de Villemoisson-sur-Orge.

Aventure partagée sur les réseaux sociaux
En novembre dernier, quand il a eu l’idée, il a proposé à Coline et Baptiste de l’accompagner sur les pistes, parce que « c’est plus drôle à plusieurs ». Tous ayant un passé dans l’humanitaire, Valentin a fait une mission au Sénégal et ses frères et sœurs au Togo, ils étaient très enthousiastes. Résultat, le départ est annoncé pour aujourd’hui, le 12 juin, pour trois semaines. Ils resteront entre deux et trois jours sur chaque ville-étape, soit neuf arrêts. Et à chaque pause, qui n’en est pas une, le programme est chargé. « On garde une journée pour rencontrer une association solidaire locale, et l’autre journée pour le montage des vidéos qu’on partagera sur nos réseaux », détaille Valentin. Parmi leurs étapes, à Dijon ils vous feront découvrir un centre d’accueil pour migrants, à Privas une association qui offre des visites aux prisonniers qui en sont dépourvues, et à Montpellier un collectif qui aide les sans-abris à la réinsertion grâce le sport, notamment le football.

Gentiment hébergés par des locaux, ils n’auront pas à se soucier du logement. Cependant, pour le matériel vélo et vidéo, des dépenses sont à prévoir. La mairie a contribué, de même que l’école de commerce de Valentin et les magasins Intersport (grâce à un concours qu’ils ont remporté). Sur un total de 2 000 €, ils ont réussi à collecter plus de la moitié. Si vous souhaitez les aider à concrétiser leur projet, les jeunes ont lancé une cagnotte en ligne.

LAISSER UNE RÉPONSE