Essonne : de Copenhague à Lardy

Essonne : de Copenhague à Lardy

0
PARTAGER
Junxian Zhang, Felicia Iuul et Fermin Cuevas.

Grâce à l’association YFU, Felicia découvre la culture française pendant un an.

De Copenhague à Lardy. Felicia Iuul, Danoise de 17 ans, a posé ses valises à la fin de l’été dans l’Essonne, pour un an. « Je suis ici pour apprendre la langue mais surtout pour profiter de cette expérience, assure Felicia, qui a atterri en France grâce à l’association Youth For Understand (YFU). Je ne parlais qu’un peu français en arrivant, c’est la deuxième langue enseignée au Danemark. »

Les Français et la neige

L’intégration a donc été délicate pour celle qui se plaît à courir, faire du yoga et du basket. « Je ne parlais pas beaucoup, j’étais souvent seule, se remémore-t-elle. Mais au bout de trois mois, tout s’est amélioré » En première ES au lycée Belmondo d’Arpajon, Felicia n’avait pas prévu de séjourner dans l’Essonne. Ce qu’elle voulait, c’était la France. « Paris, c’est très beau, mais ce n’est pas mieux ni pire que Copenhague, sourit-elle, en parlant de la densité de la capitale, son trafic routier et sa pollution. Le plus drôle, c’était quand même de voir les Français quand il y a de la neige. »

A Lardy, Felicia est accueillie par la famille…

Retrouvez l’intégralité de cet article et les infos pratiques dans nos éditions papier et numérique du jeudi 12 avril.

LAISSER UNE RÉPONSE