Essonne : incendie à Dourdan chez Senior Aerospace Calorstat

Essonne : incendie à Dourdan chez Senior Aerospace Calorstat

0
PARTAGER
A 10h, la grande échelle restait déployée afin de surveiller les lieux du sinistre.

L’alerte a été donnée ce mardi 16 octobre à 4h58 par un salarié de l’entreprise Senior Aerospace Calorstat. Un incendie s’est déclaré dans les locaux de l’entreprise qui est l’un des plus gros employeurs privés de Dourdan avec une centaine de salariés.

Dès l’alerte donnée, un important dispositif a été mis en place par toutes les forces de sécurité publique mobilisées. « Les sapeurs-pompiers de Dourdan sont arrivés en quelques minutes avant de recevoir un important soutien », explique-t-on au poste de commandement du dispositif.

La cellule de risque chimique était sur les lieux.

Au total, ce sont une quinzaine de véhicules et 80 sapeurs-pompiers qui ont été mobilisés. Un incendie dans cette entreprise n’a en effet rien d’anodin avec de nombreux produits chimiques se trouvant sur le site. L’alerte donné dans la nuit a donc entraîné automatiquement la mise en place d’un dispositif de réponse important. Celui-ci entraînait notamment le déploiement de la cellule mobile d’intervention chimique de Viry-Chatillon et de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Un incendie maîtrisé en 5 heures seulement

« Il faut souligner la rapidité de la réponse des sapeurs-pompiers de l’Essonne. Tous les moyens sont immédiatement mis en œuvre avec les équipes spécialisés afin de contenir les risques. Saluons également le renfort que nous avons reçu des sapeurs-pompiers des Yvelines », souligne Dominique Echaroux, président du SDIS, présent sur place.

A 10h10, 5 heures environ après l’alerte, tout était désormais sous contrôle et force est de constater que toutes les mesures ont bien fonctionné. En premier lieu, la sécurité dans l’entreprise a donné entière satisfaction puisque l’incendie a été contenu dans un espace confiné et ne s’est pas propagé au reste du bâtiment. « L’incendie a eu lieu sur une ligne de traitement de surface », précise Xavier Brengues CEO.

« Tout le processus de sécurité a bien fonctionné », souligne Florence Vilmus, sous-préfète de l’arrondissement d’Etampes. L’accueil des secours a été efficace et le déploiement des équipes a pu se faire sans accroc. La mise en sécurité de l’environnement de l’entreprise et la transmission de l’information aux riverains a été effectuée par la Gendarmerie nationale afin d’éviter toute rumeur ou panique. La Police municipale était également présente tout comme les élus de Dourdan, ainsi que les équipes d’Enedis.

«  C’est une vraie démarche de collaboration pour la remise en sécurité. Les services de l’Etat vont aider au maximum l’entreprise afin de l’aider à reprendre son activité en toute sécurité », conclut la sous-préfète.

LAISSER UNE RÉPONSE