Essonne : la Police municipale d’Etampes prise dans une embuscade

Essonne : la Police municipale d’Etampes prise dans une embuscade

2
PARTAGER
Les locaux de la Police municipale à Etampes.

Les choses auraient pu très mal se finir le vendredi 22 février dernier. Les policiers municipaux arrêtent un individu au guide d’une moto suspectée volée en milieu d’après-midi dans le quartier de la Croix-de-Vernailles.

Ils ont alors été pris à partie par un groupe de 15 à 20 individus dans un « déchaînement de violence », qui aurait pu se terminer en drame. Des jets de pavé et de parpaing ont en effet eu lieu depuis le toit des immeubles adjacents. « Il y avait des pavés d’1,5kg », confirme une source proche de l’enquête.

Le véhicule de la Police municipale a été très endommagé avec vitres et lunettes arrières brisées, et pavillon sévèrement endommagé. Les dégâts sur le véhicule ont été estimés à 8 000 €. Aucun policier n’a été blessé par les projectiles, mais l’un des agents a été blessé à la cheville par la moto alors que le suspect prenait la fuite à pied.

L’arrivée en renfort des fonctionnaires de la Police nationale du commissariat d’Etampes a permis aux policiers municipaux de protéger leur fuite tout en mettant fin aux dégradations. Un individu formellement identifié par les policiers municipaux  a été interpellé.

Très défavorablement connu des forces de l’ordre, le majeur est passé en comparution immédiate devant le tribunal mercredi 27 février pour des faits de violence avec arme, dégradation avec arme et embuscade.Il a été condamné à 7 mois de prison sans mandat de dépôt ainsi qu’à une interdiction de séjour d’un an à Etampes.

L’enquête se poursuit pour identifier les complices.

2 COMMENTAIRES

  1. Encore une fois ceux qui ont charge de TOUS nous PROTÉGER font la démonstration de leur redoutable efficacité dans ce domaine avec une telle décision loin des considérations du code pénal.

LAISSER UNE RÉPONSE