Un arbitre porte plainte après des violences

[Essonne] Un arbitre porte plainte après des violences

0
PARTAGER

Yassine Sahli, arbitre du district de l’Essonne, aurait été agressé il y a deux semaines à la suite d’un match entre Vert-le-Grand et le RC Arpajonnais. Mais les versions s’opposent.

Les faits se sont déroulés le dimanche 25 février en milieu d’après-midi sur le terrain d’honneur du Parc des Sports de la Saussaie à Vert-le-Grand. Désigné pour cette rencontre de quatrième division départementale opposant l’équipe locale de Vert-le-Grand face au Racing Club Arpajonnais, Yassine Sahli se rend au stade. Selon lui, la partie se déroule sous un climat « houleux ». A la suite d’un pénalty sifflé à l’encontre de l’équipe locale, les esprits s’échauffent et, ne se sentant plus en sécurité, l’arbitre décide d’interrompre la partie avant la fin du temps réglementaire. C’est à ce moment-là qu’une foule se crée autour de lui et que les violences auraient débuté. « Suite au pénalty accordé en faveur d’Arpajon, je me suis fait insulter et frapper par le président et un joueur de Vert-le-Grand. Je suis resté inconscient quelques minutes et l’on a dû me transporter à l’hôpital. On m’a diagnostiqué un traumatisme crânien. Au final je me retrouve avec une minerve et 10 jours d’ITT », confie Yassine Sahli. Présent sur place en qualité d’arbitre de touche, un éducateur d’Arpajon aurait tenté de défendre l’officiel. « J’ai dû me coucher sur l’arbitre pour le protéger. Pour ma part, je suis choqué de l’attitude de ce président de club qui se doit de donner l’exemple ! »

Une instruction judiciaire en cours

Une version diamétralement opposée à celles du président de Vert-le-Grand, François-Xavier Trésorier, ainsi que de son joueur. « C’est un tissu de mensonges. Quand la fin de match a été sifflée, il y a eu un attroupement autour de l’arbitre et dans la cohue, mon gardien et l’arbitre se sont heurtés la tête. Rien de plus. Il n’y a eu aucun coups. Un de mes joueurs est pompier, il lui a adressé les premiers secours suite au choc avec mon gardien et aucune perte de connaissance n’était à déclarer », raconte François-Xavier Trésorier qui, tout comme son joueur, n’aurait pas agressé l’arbitre. « Même si verbalement je n’ai pas été correct, je n’ai en aucun cas été violent avec l’arbitre », rétorque le joueur de Vert-le-Grand mis en cause dans cette affaire.
Yassine Sahli aurait décidé de porter plainte pour coups et blessures. François Xavier Trésorier et son joueur auraient eux aussi déposé plainte pour diffamation. Pour l’heure, une instruction judiciaire au sein du district est en cours pour élucider cette affaire.

Jérémy Andrieux

LAISSER UNE RÉPONSE