Essonne: Emmanuel Macron rencontre les élus pour le Grand débat national

Essonne: Emmanuel Macron rencontre les élus pour le Grand débat national

0
PARTAGER

Le président de la République poursuit son tour des réunions dans le cadre du Grand débat national. Ce lundi 4 février, depuis 17h30, il est à Evry-Courcouronnes pour répondre aux questions de plus de 300 élus et représentants associatifs d’Ile-de-France.

18h30: Ils représentent six millions de Français. Les habitants des quartiers populaires sont au cœur des discussions de la réunion organisée dans le cadre du Grand débat national, lundi 4 février, à la salle Claude-Nougaro d’Evry-Courcouronnes. L’occasion pour 150 élus franciliens et 150 représentants d’associations de partager leurs attentes et craintes avec le président de la République, Emmanuel Macron. A tour de rôle, les personnes désignées en amont du débat peuvent s’adresser au chef de l’Etat. Tandis que d’autres ont davantage un statut de figurants…《Nous ne demandons pas la charité, nous voulons plus de justice et d’égalité pour lutter contre cet apartheid social. Je suis aussi là pour porter la voix des habitants et voilà le message d’un résident de la Grande Borne: “Liberté, égalité et fraternité, cette devise est réservée à une certaine caste. Monsieur le Président, il faut aussi donner aux pauvres”. Je crois que la République à une dette vis à vis des quartiers issus de la politique de la ville》, a témoigné Philippe Rio, maire de Grigny.

19h : Les convives prennent encore la parole les uns après les autres: élus, habitants et président d’associations évoquent les sujets qui leurs sont chers. Le vrai débat n’a pas encore eu lieu, tout le monde lève la main pour prendre la parole.

19h30: En réponse à l’intervention du maire de Grigny, Emmanuel Macron a assuré que l’Etat mettrait en place des dispositifs volontaristes pour permettre l’émancipation des habitants des quartiers prioritaires. 《Il faut se recentrer sur les personnes pour leur laisser le choix de rester ou de partir, mais qu’elles aient les mêmes chances qu’ailleurs. Concernant le plan de pauvreté, les premières expérimentations sont en cours》, a déclaré le président de la République.

21h: Emmanuel Macron est revenu sur les questions liées à l’éducation et à la santé. Il a également évoqué un projet sanitaire fort par le biais du sport, notamment avec l’organisation des JO 2024. Le président de la République a aussi répondu aux remarques de Jean-Marie Vilain et Eric Mehlhorn, respectivement maires de Viry et Savigny. Le premier a énoncé les nombreuses fermetures des services publics de proximité depuis 2015, alors que le second a mis en avant les pénalités importantes dues à la loi SRU et au manque de logements sociaux.

Pour rappel, de nombreuses réunions seront encore organisées sur le territoire essonnien. La semaine passée, la commune de Juvisy-sur-Orge avait accueilli Édouard Philippe tandis que François de Rugy était à Pussay.

LAISSER UNE RÉPONSE