Essonne : Nathalie Macker et ses douces préparations de fruits

Essonne : Nathalie Macker et ses douces préparations de fruits

0
PARTAGER
Nathalie Macker Boutigny-sur-Essonne préparation de fruits sorbets
Nathalie Macker prépare de la gelée de coings.

Le Républicain de l’Essonne s’engage avec Ile-de-France Terre de saveurs, organisme associé à la Région Ile-de-France et présidé par le conseiller régional Gérard Hébert, pour valoriser l’identité du territoire francilien et le faire partager par tous. Cette valorisation passe par la nouvelle marque de territoire « Produit en Ile-de-France » née en 2018. Cette marque compte d’ores et déjà 1 400 produits dont un nombre important proviennent du territoire essonnien.

A Boutigny-sur-Essonne, se trouve l’atelier de fabrication de Nathalie Macker. Depuis bientôt 20 ans, la confiturière propose des préparations de fruits et, depuis 10 ans, des sorbets. Tous ses clients vous diront la même chose : c’est fantastique ! Pour cette Botignacoise, « c’est un plaisir de travailler le fruit. Savoir que mon pot sera sur la table chaque matin et voir les gens revenir me remplit de bonheur. »

Nathalie Macker Boutigny-sur-Essonne préparation de fruits sorbets
La gelée de coings est en train d’être mise en pot.

Des fruits de saison frais et locaux à 70 %

On lui avait conseillé de trouver un nom court et percutant. Sa marque ? Au-dessus, sur l’étagère du haut. « C’est un nom évocateur de gourmandise avec l’image de la petite fille qui essaie d’attraper un pot sur l’étagère du haut », explique l’ancienne professeure de communication.

Nathalie Macker Boutigny-sur-Essonne préparation de fruits sorbets
Toutes les préparations de fruits contiennent 33% de sucre.

En novembre 2000, Nathalie Macker a débuté avec cinq parfums de préparations de fruits artisanales avec 33 % de sucre. Les pots ne contiennent ni conservateurs (le sucre a déjà ce rôle), ni colorants, ni pectine ajoutée. Poire à la fève Tonka, rhubarbe à la fleur de sureau, kiwi ananas : des parfums qui donnent l’eau à la bouche. Pour fin 2019, la liste des goûts s’allonge avec noix de coco et pomme au thym citron. Pour les sorbets composés à 70 % de fruits, « je m’inspire des mariages de mes préparations de fruits pour les reproduire glacées », précise l’artisan. Matthieu Delcambre, adjoint au maire chargé des Affaires culturelles, confie : « J’ai toujours deux pots de sorbets mandarine dans mon congélateur. C’est mon péché mignon. »

Une volonté de faire des circuits courts

« Lors de mon premier salon culinaire, j’avais 100 pots à vendre, se souvient la confiturière. Aujourd’hui, j’ai 42 recettes et 25 000 pots sont fabriqués chaque année. » Appréciée par le Conseil municipal de sa ville, la créatrice de plaisirs culinaires propose des dégustations lors d’événements comme le festival de musique classique Intervalles. Matthieu Delcambre confirme : « C’est un grand plaisir de la présenter lors de nos animations. On a beaucoup de chance de l’avoir sur la commune. C’est une personne très humble et elle a une vraie sensibilité pour les produits locaux. »

Nathalie Macker Boutigny-sur-Essonne préparation de fruits sorbets
Soucieuse de l’environnement, Nathalie Macker a proposé des dégustations de sorbets dans des coupelles en maïs compostable.

Pour Nathalie Macker, travailler avec des producteurs proches de son atelier est primordial : « Il y a des exceptions comme la noix de coco par exemple, mais les fruits viennent à 70 % d’Ile-de-France. » Les pommes et les poires viennent d’un maraîcher présent en Seine-et-Marne. Parmi les herbes aromatiques et épices, la menthe poivrée est produite à Milly-la-Forêt et le safran cultivé dans le Parc régional du Gâtinais. La préparatrice privilégie des listes d’ingrédients courtes avec moins de sucre et aucun produit laitier. Soucieuse de la qualité des ingrédients, « j’ai quelques fruits biologiques, mais je me concentre avant tout sur les méthodes de production. J’ai la chance de travailler avec des producteurs passionnés par leur travail. »

Félicitée par le chef étoilé Yannick Alléno

La vente se fait aussi en circuit court avec une quarantaine de fermes et d’épiceries éthiques en Ile-de-France dont trois sur la capitale. Sandrine Fichot, gérante du magasin parisien Les poireaux de Marguerite, est ravie : « Nous n’avons que des retours positifs. Nathalie est remarquable. Elle est très généreuse en fruits, met peu de sucre et privilégie les producteurs locaux. » La confiturière travaille aussi en partenariat comme la Ferme des Rochettes à Villeneuve-sur-Auvers. La préparation à la poire au safran est vendue uniquement dans leur boutique de l’Enclos des Chevrettes.

Nathalie Macker Boutigny-sur-Essonne préparation de fruits sorbets
Delphine utilise la capsuleuse. Elle pasteurise et ferme les pots.

En 2015, la Botignacoise a remporté le prix Artisan de la Région Ile-de-France au concours Talents Gourmands organisé par le Bottin Gourmand. « Le président du jury était le chef trois étoiles Yannick Alléno. Je ne m’y attendais pas, je ne me sentais pas à ma place », confie avec le sourire la cuisinière. Grâce aux gains remportés avec ce prix, Nathalie Macker a investi dans une capsuleuse. « Cette machine pasteurise et ferme les pots de confiture. Elle permet de limiter les gestes répétitifs. »

Une conscience écologique et sociale

En novembre 2000, « la première année, je n’avais pas d’atelier. Je travaillais dans ma cuisine carrelée avec l’accord des services d’hygiène. » En 2003, elle a fait construire l’atelier de production situé à son domicile. Ce bâtiment de 35 m² est parfaitement isolé pour éviter les pertes de chaleur. A l’intérieur, Nathalie Macker et sa collègue Delphine ont plusieurs machines pour les aider au quotidien : trois points de cuisson, une capsuleuse, une étiqueteuse de bouteilles de vin reconditionnée exprès pour ses pots de confitures et trois turbines à glaces. « C’est important de se préserver des gestes répétitifs et de garder le plaisir de travailler ici. »

Nathalie Macker Boutigny-sur-Essonne préparation de fruits sorbets
L’espace pour l’entreprise s’est agrandie avec un espace de stockage de 50m². Les sorbets sont en chambre froide à -20° et les pots de préparations de fruits sont conservés au sec.

• Vente à l’année sur rendez-vous au 31, rue des Grouettes à
Boutigny-sur-Essonne
06.70.47.67.09
Prix disponibles par mail :
[email protected]