Des Essonniens à la pointe de l’innovation

Des Essonniens à la pointe de l’innovation

0
PARTAGER
Manuel Correia et sa barrière anti-inondations.

Le concours dédié à l’entrepreneuriat social et solidaire d’Aviva compte trois Essonniens parmi les finalistes. Les résultats seront connus aujourd’hui, le jeudi 11 juillet.

Récompenser les projets entrepreneuriaux utiles et innovants, tel est l’objectif de la Fabrique Aviva, un concours dédié à l’entrepreneuriat social et solidaire. Parmi les 926 dossiers sélectionnés, trois Essonniens font partie des finalistes : ils espèrent remporter entre 10 000 et 65 000 euros.

________________

Manuel Correia et son système de prévention et de sécurisation du risque d’inondations, à Yerres

Lorsqu’il évoque son projet, Manuel Correia rappelle qu’un Français sur quatre est inondable. Alors, le jour où il apprend qu’une voisine a été inondée en plein mois d’août, avec 80 cm d’eau suite à de violents orages, il s’interroge. Quelles sont les solutions pour prévenir les inondations et se protéger face à une crue soudaine et imprévue ? « J’ai découvert qu’il y avait peu d’outils sur le marché. Et lorsque l’Essonne a eu les pieds dans l’eau en janvier 2018, je me suis dis qu’il fallait agir », détaille le père de famille. C’est dans un cabanon, au fond du jardin, qu’il invente et fabrique son prototype : une barrière anti-inondations autonome. Grâce à un flotteur et une bouteille d’air comprimé, une bâche imperméable va se lever automatiquement lorsque le niveau d’eau devient trop important. D’une hauteur de 80 cm, elle se glisse dans des rails pour protéger les ouvertures.

Mise à jour le 12 juillet : Suite aux résultats du jeudi 11 juillet, Manuel Correia a obtenu un prix de 15 000 euros pour mener à bien son projet.

________________

Sophie Pons et Marie Le Mélédo pour la ferme de l’Envol

Proposer de nouvelles pratiques agricoles et offrir de meilleures conditions de travail aux agriculteurs, telles sont les ambitions portées par Fermes d’avenir à travers le projet d’une ferme nouvelle génération sur la base aérienne 217. En effet, la Ferme de l’Envol, qui occupera 70 hectares du site, a pour vocation d’être une ferme agro-écologique : « Nous avons un enjeu social, puisque nous voulons réinventer le métier agricole et offrir des conditions de travail plus justes aux paysans. Il y a également un enjeu de santé publique grâce à la production de produits locaux et sains. Nous utiliserons des nouvelles pratiques pour ne pas polluer les sols, l’eau ou encore l’air », font savoir Sophie Pons et Marie Le Mélédo de Fermes d’avenir.

________________

Simplice Zambo-Bedos et sa plaque chauffante solaire

Une belle histoire est à l’origine de cette invention. La plaque chauffante solaire imaginée par Simplice Zambo-Bedos est née il y a quelques années, lorsqu’il aide un ancien collègue sans électricité pendant plusieurs mois. Pour lui permettre de cuisiner et de se laver, il élabore un système avec des panneaux solaires qu’il branche aux plaques de cuisson. « J’ai pensé que je pouvais venir en aide aux plus démunis, j’ai donc créé une plaque portative avec des panneaux solaires miniatures, encastrés sur les côtés. Ils captent aussi bien la lumière naturelle qu’artificielle, dont l’énergie est transformée en Watts grâce à un convertisseur et une batterie », fait savoir l’ancien étudiant de Saint-Cyr.

________________

LAISSER UNE RÉPONSE