Essonne : avancée majeure sur les couloirs aériens

Essonne : avancée majeure sur les couloirs aériens

1
PARTAGER

Une expérimentation de la procédure PRISALT devrait être menée prochainement à grande échelle.

Il y a quelques semaines, Le principe de saisir ensemble le Président de la République sur les nuisances aériennes avait été acté lors de la réunion que le député avait organisée à Etampes, en mai dernier, avec les élus de l’Essonne du Sud et au cours de laquelle Jean Serrat, ancien pilote, avait présenté la possibilité de mettre en œuvre une nouvelle procédure de décollage pour les avions au départ de l’aéroport d’Orly, baptisée PRISALT pour prise d’altitude. Le Républicain de l’Essonne en avait même fait sa Une. Ils ont été entendus.

Le directeur du cabinet de la ministre des transports, que le Président de la République avait saisi faisant suite à la démarche des élus, vient d’indiquer au député dans un courrier daté du 21 août que la proposition « d’étudier les conditions d’une modification des méthodes de pilotage pour favoriser le gain d’altitude lors des départs est un objectif d’étude à court terme ». Il indique dans son courrier que « les services de la navigation aérienne travaillent actuellement sur le dossier avec Airbus, et des compagnies aériennes majeures opérant à Orly seront également associées. Les premiers résultats de l’étude PRISALT + sont attendus début septembre ».

« Un énorme pas vient d’être franchi »

En clair, non seulement les arguments développés par Jean Serrat, et porté par les élus auprès des autorités, ont été entendus, mais ils conduisent surtout à une expérimentation de grande ampleur. Du jamais vu depuis que le combat sur la question des couloirs aériens agitent l’Essonne.

« Je note que, pour la première fois depuis la mise en œuvre des…

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 6 septembre.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE