Manuel Valls renonce à son mandat de député

[Essonne] Manuel Valls renonce à son mandat de député

1
PARTAGER
Manuel Valls lors de sa candidature à la présidentielle, en décembre 2016.

Mardi 25 septembre, c’est depuis l’Espagne que Manuel Valls a officialisé sa candidature aux élections municipales de Barcelone en 2019. Une décision politique qui avait déjà suscité la colère de ses opposants à Evry (son ancien fief en tant que maire et député) et d’une partie des habitants.

C’était un secret de Polichinelle. Alors qu’il se faisait de plus en plus absent en Essonne, et notamment sur la circonscription d’Evry, Manuel Valls a annoncé qu’il serait candidat aux élections municipales de Barcelone en 2019. C’est depuis l’Espagne, mardi 25 septembre, que l’ancien Premier Ministre a témoigné tout son attachement à la ville catalane et confirmé qu’il démissionnait de son mandat de député en France. Il avait été réélu en juin 2017 face à Farida Amrani (FI).

Suite à cette décision, des élections législatives anticipées devront se tenir dans les prochains jours.

En attendant, de nombreux élus locaux ont réagit après le discours de Manuel Valls. Pour David Ros, maire d’Orsay et premier secrétaire fédéral du PS, « ce qui importe désormais aux socialistes, c’est la nouvelle histoire qui s’écrira pour la gauche républicaine, sociale et écologiste avec les habitant-e-s de ce territoire ». D’autres ont souhaité salué son investissement pour le département et le territoire évryen, à l’instar de Francis Chouat. «Certains s’offusquent d’une forme de désertion. D’autres, dont je suis, y trouvent un certain panache. Car partir dans ce combat catalan, en laissant tout derrière, y compris ses mandats, alors qu’il est loin, très loin d’être gagné, cela incline au respect. C’est un véritable choix de vie, sans doute bien davantage qu’une orientation politique», a déclaré Stéphane Beaudet, maire de Courcouronnes.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE