Pour désaturer le RER D, 70 élus locaux soutiennent « Le Terrier de...

Pour désaturer le RER D, 70 élus locaux soutiennent « Le Terrier de Bercy »

1
PARTAGER
Le RER D embarque chaque jour plus de 600 000 voyageurs

Soixante-dix élus essonniens ont signé un courrier destiné à soutenir la réalisation du « Terrier de Bercy ». Un investissement qu’ils estiment être une solution pour les problèmes de transports du quotidien, le RER D en tête.

Rames bondées, retards sur la ligne, annulation de trains. Pour qui prend quotidiennement le RER à Juvisy-sur-Orge en direction de Paris, les difficultés ne manquent pas. Si les causes de ces dysfonctionnements sont variées, l’une d’entre elles est évidente : le nombre de voyageurs à destination des gares de Lyon et de Bercy est très important, entraînant par essence une saturation du réseau. Pour tenter de désengorger ces lignes, 70 élus locaux soutiennent la création d’un « Terrier de Bercy ». Un changement de réseau structurel, qui verrait l’utilisation des voies « M » (réservées aujourd’hui au fret, c’est-à-dire le transport de marchandises, ndlr), afin de faciliter l’accès à la gare de Lyon.

Un courrier adressé à Emmanuel Macron

Dans leur courrier, adressé au président de la République, au Premier Ministre, à la Ministre des Transports et au président de la SNCF, les élus déplorent la « vétusteté aujourd’hui avérée de [leurs] infrastructures« , dû selon eux à « 30 années de sous-investissement« . Le projet du « terrier » suscite donc un intérêt particulier de la part des co-signataires, qui voit ce chantier potentiel comme une belle opportunité : « [Le Terrier de Bercy] pourrait, dans un coût raisonné, lever de fortes contraintes de déplacement pour près de 30 millions d’habitants« , indiquent-ils. Une solution « qui permettrait la désaturation d’un réseau sous tension actuellement« .

Un plan de refonte de la ligne, le SA 2019, prendra effet en décembre prochain

Un long combat en perspective

A noter que cette missive intervient dans un contexte particulier, le Service annuel 2019 (SA 2019) prenant effet en décembre 2018. Une refonte profonde de la ligne D du RER qui entraînera un supplément de correspondances dans les gares de Juvisy, Viry-Chatillon et Corbeil-Essonne. Une échéance proche, qui contraste avec les dates prévues par la SNCF dans le projet « Terrier de Bercy » : 8 ans. Des délais « pas acceptables » pour les maires, présidents d’intercommunalité, conseillers départementaux, régionaux et parlementaires qui restent donc mobilisés dans ce qui s’annonce comme un long combat.

____________________________________________________________

Quelques chiffres sur le RER D

  • 1987 : Création du RER D
  • 615 000 : C’est le nombre de voyageurs qui empruntent la ligne chaque jour
  • 197 : Le nombre de kilomètres de la ligne. C’est la plus longue tous RER confondus
  • 85% : Le taux de ponctualité moyen des trains qui parcourent la ligne. Le plus bas du réseau.  
  • 230 millions : Le coût estimé de la création du « Terrier de Bercy »

 

1 commentaire

  1. Vous êtes au courant que tous les trains de Bercy ainsi que la majorité des TER de gare de Lyon passent par les voies « M » ?
    Les gens de province sont du bétail pour vous ?

LAISSER UNE RÉPONSE