Bures-sur-Yvette : Deux cousins à la conquête de la Russie

Bures-sur-Yvette : Deux cousins à la conquête de la Russie

0
PARTAGER
Leur Lada Niva leur permet d'emprunter tous les sentiers.

Julien et Sébastien ont débuté leur folle aventure le 8 juillet : relier Brest à Vladivostok en trois mois, à bord d’une Lada Niva.

Il était une fois dans l’Est. Ce n’est pas le nouveau western de Sergio Leone mais bien le nom de l’aventure vécue par deux cousins buressois. Depuis un mois, Julien et Sébastien sillonnent les routes européennes à bord de leur Lada Niva. Partis de la pointe du Raz en Bretagne, le 8 juillet, ils ont pour objectif de rejoindre Vladivostok, en Russie, en trois mois. Un projet un peu fou né il y a deux ans lorsqu’ils entendent parler du Mongol rallye, un raid motorisé qui relie l’Angleterre à la Russie en un mois et demi. « Le concept nous a plu mais on l’a adapté pour lui apporter une dimension plus humaine et prendre le temps de découvrir les pays », explique Julien.

Julien et Sébastien vont traverser une vingtaine de pays. Ils sont partis de la pointe du Raz le 8 juillet.

Pour cela, les Essonniens ont embarqué dans leur coffre tout le matériel nécessaire à la projection de films d’animation : deux projecteurs portables et un écran acheté d’occasion. De quoi attirer les curieux et d’échanger avec les habitants en dépit de la barrière de la langue. « Le cinéma itinérant est symbolique, cela permet de passer du bon temps en famille. On a choisi des courts-métrages presque muets et qui ne choquent pas car la culture est différente d’un pays à l’autre. On a aussi voulu impliquer les enfants avec des échanges de dessins à chacune de nos étapes », détaille Sébastien. Leur valise contient donc le film d’animation Azur et Asmar de Michel Ocelot, sept courts-métrages de l’école des Gobelins et trois autres réalisés par Jérôme Boulbès.

Pour suivre leur aventure, abonnez vous à leur page Instagram ou Facebook.

 

Retrouvez l’intégralité de cet article dans notre journal ou notre édition numérique du jeudi 8 août.

LAISSER UNE RÉPONSE