Essonne : Cérémonie de vœux à La Ferté-Alais

Essonne : Cérémonie de vœux à La Ferté-Alais

0
PARTAGER
La maire de La Ferté-Alais, Mariannick Morvan, entourée de son équipe municipale et des jeunes conseillers.

Mariannick Morvan, maire de La Ferté-Alais a présenté ses vœux, salle Brunel, samedi 13 janvier.

Comme l’a rappelé l’édile, 2017 a été « une année difficile où j’ai dû prendre des décisions déterminantes pour la suite de notre mandature et pour le fonctionnement de notre commune. Ce n’est pas de gaieté de cœur que je me suis séparée de plusieurs adjoints, tout comme j’ai estimé qu’il fallait revoir la direction des services techniques de la ville, un an à peine après l’arrivée de la nouvelle directrice. Le service de l’urbanisme a également accueilli une nouvelle personne avec une expérience confirmée pour répondre au mieux aux attentes des Fertois ».

Avec le nouveau responsable des services techniques, arrivé début décembre, la méthode de nettoyage de la voirie sera revue soit par une location de matériel, soit par l’acquisition d’une nouvelle balayeuse pour qu’en 2018 les rues soient régulièrement entretenues.

La maire a précisé que depuis peu un jeune homme avait été recruté pour l’entretien du centre-ville : « Il se substitue à toutes ces personnes irrespectueuses de leur environnement et ramasse chaque jour tout ce qui est jeté au sol ».

L’édile a annoncé la construction des ateliers municipaux, réclamés depuis plus de 10 ans par les agents et qui va enfin voir le jour. « Nous lancerons également, dès le vote du budget, des consultations pour réaliser des travaux de voirie en cœur de ville et la mise en place de nouvelles caméras de vidéo-protection sur les bâtiments communaux. Nous continuerons de changer les luminaires vieillissants, les armoires et le câblage. Après avoir terminé la réfection des toitures des absidioles de l’église Notre-Dame fin décembre, nous prévoyons le changement de certains vitraux », a ajouté Mariannick Morvan. La réhabilitation du patrimoine sera poursuivie avec le bâtiment de l’église Saint-Pierre.

La maire a rappelé que, parmi tout ces dossiers évoqués, il y en avait un à défendre plus particulièrement cette année : celui de la médiathèque départementale Lazare-Carnot, menacée de fermeture du fait de la loi NOTRe qui, depuis le 17 août 2015, impose aux collectivités territoriales de recentrer leurs compétences, d’où de nombreuses fusions de compétences pour les Départements, Communautés de communes ou d’agglomération, syndicats…

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 18 janvier.

LAISSER UNE RÉPONSE