Essonne : La plainte des dissidents à Madame le Maire rejetée à...

Essonne : La plainte des dissidents à Madame le Maire rejetée à La Ferté-Alais

1
PARTAGER

Dans l’affaire qui oppose la maire de La Ferté-Alais, Mariannick Morvan, et ses dissidents Katia Merlen, Philippe Autrive et Sébastien Le Péculier, qui ont créé leur association « Pour La Ferté-Alais » en juillet 2017, la justice a tranché et rendu son verdict.

Le tribunal de Grande Instance d’Evry a en effet relaxé Mariannick Morvan, maire de La Ferté-Alais le mardi 27 mars dernier. La plainte de Philippe Autrive, Katia Merlen et Sébastien Le Péculier a été rejetée.

«  Le 19 décembre 2017, j’ai été convoquée devant le Tribunal Correctionnel, pour comparution par citation directe, à la requête de Madame Merlen et de Messieurs Autrive et Le Péculier qui me reprochaient de les avoir diffamés, notamment dans des tribunes de bulletin municipal« , explique dans un communiqué la maire de La Ferté-Alais, Mariannick Morvan.

Le renvoi de cette affaire a amené le président du Tribunal a demander à chacun d’eux de consigner la somme de 3 000 euros. Monsieur Le Péculier ne déposera pas cette somme.

« Le conseil de Madame Merlen et de Monsieur Autrive demande le renvoi de l’affaire. Mon avocat et moi-même nous y sommes opposés. Le renvoi de l’affaire a été refusé par le Tribunal« , explique l’édile.

A l’issue de l’audience et après la délibération des membres du Tribunal, le président de la 5e Chambre correctionnelle a prononcé donc la relaxe de l’édile et a condamné Madame Merlen et Philippe Autrive à verser des dommages et intérêts de 3 000 euros chacun, au titre du préjudice causé.

« Je tiens à remercier sincèrement toutes les personnes qui m’ont soutenue durant cette épreuve« , a expliqué Mariannick Morvan tout en soulignant que « On ne pas dire et faire n’importe quoi impunément ».

 

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE