Essonne : L’innovation de Gâtichanvre, basée à Prunay-sur-Essonne, remarquée et saluée

Essonne : L’innovation de Gâtichanvre, basée à Prunay-sur-Essonne, remarquée et saluée

0
PARTAGER
Jacques Mézard a coupé le ruban de la nouvelle usine. Photo jva-grahicrea.com.

Durant trois jours consécutifs, il n’y avait pas que des professionnels des matériaux naturels de la filière chanvre et bois du Gâtinais à votre service pour l’événement de cette rentrée, le village éco-bâti, organisé par le Parc naturel régional du Gâtinais français dans les locaux de Gâtichanvre.

Mais également, vendredi 29 septembre, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, qui avait fait tout spécialement le déplacement pour saluer la véritable dynamique économique de la SAS Gâtichanvre, entreprise innovante du Sud Essonne qui assure la commercialisation et la transformation du chanvre.

Le ministre a profité de cette journée réservée aux professionnels pour inaugurer la nouvelle unité de transformation.
9 mois ont été nécessaire pour aménager, construire et équiper la nouvelle plate-forme. Désormais, la production de chanvre ne sera plus transportée et transformée en Vendée mais à Prunay-sur-Essonne !

Patrick Pagès, maire de Prunay-sur-Essonne a souligné l’action assidue de Guy Cappé, président de la SPL Sigal, la zone artisanale qui appartient à 4 communes, Boigneville, Buno-Bonnevaux, Gironville, Prunay , à l’initiative de la création de cette zone accompagné en 2005 de Jean-Michel Daudu et Jean-Jacques Boussaingault et dans laquelle Gâtichanvre est installée aujourd’hui.

Gâtichanvre, saluée par le ministre

Après la volonté sans failles de cette bande de 4 mousquetaires, il aura fallu ensuite l’union de 6 agriculteurs déterminés qui ont porté et accompagné sans réserve ce projet pour faire émerger cette filière chanvre qui a commencé avec une parcelle d’essai en 2010.

En 2011, la surface cultivée représentait 50 hectares. « Ils sont plus de 80 producteurs qui avec la mise en culture de la plante sur près de 900 hectares contribuent à la réussite de ce projet. Ils sont pour beaucoup aujourd’hui en récolte et il faut aussi les féliciter pour leur engagement, a déclaré Nicolas Dufour, président de Gâtichanvre, et qui a dû apprendre en plus de son métier d’agriculteur, le métier d’industriel. Concernant la transformation de la paille, la ligne de défibrage sera opérationnelle pour les essais vers la fin octobre pour un début de production compte tenu de la mise au point des équipements vers la fin de cette année ».

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique du jeudi 5 octobre.

Le ministre a tenu à saluer cette innovation territoriale qui permet à des agriculteurs de diversifier leurs activités.

LAISSER UNE RÉPONSE