VIDEO : Les parents d’élèves de Limours font du bruit contre la...

VIDEO : Les parents d’élèves de Limours font du bruit contre la fermeture d’une classe de collège

0
PARTAGER
Les parents d'élèves ont fait entendre leur mécontentement devant les grilles du collège. A leurs côtés, des professeurs et des élus.

Les parents d’élèves et leurs enfants, des professeurs et des élus étaient réunis en nombre devant le collège Michel-Vignaud, jeudi 6 juin au matin, pour protester bruyamment mais dans la bonne humeur contre la fermeture annoncée d’une classe.

« Nos enfants ne sont pas des sardines », « Classes de 31 = danger pour nos gamins », « Rendez-nous nos heures » ou encore « Lutte des classes ». Les slogans revendicateurs ont fleuri sur les grilles, les pancartes et aux fenêtres des salles de classes. Jeudi 6 juin, à partir de 8h, les parents d’élèves étaient nombreux devant l’entrée du Marcel-Vignaud, où l’académie de Versailles prévoit la fermeture d’une classe de troisième à la rentrée prochaine (voir Le Républicain du 30 mai). Durant plus d’une heure, ils ont tenté de faire entendre leurs voix en faisant autant de bruit que possible, jouant du tambourin, frappant dans les mains ou sur des casseroles et chantant leurs slogans au rythme de la chanson « We will rock you » lancée à fond dans les enceintes. Avant de mettre fin à la manifestation, tous ont été invités par les organisateurs à envoyer, directement depuis leur téléphone, un mail sobrement intitulé « Révision DHG collège de Limours » à l’académie.

Environ 150 personnes s’étaient annoncées présentes pour montrer leur opposition à cette mesure. Une trentaine de professeurs se sont joint à elles ainsi des élus, parmi lesquels le sénateur Jean-Raymond Hugonet, le maire de la commune Chantal Thieriet et des maires et représentants des communes voisines, qui seraient également impactées par cette possible fermeture. « Je suis venu en tant que maire des Molières mais aussi comme président de l’Association des maires ruraux de l’Essonne, qui soutient entièrement ce mouvement. C’est à ce titre que j’ai saisi la directrice académique, a déclaré Yvan Lubraneski. En tant que papa et en tant que maire voisin, il est important de mobiliser notre réseau. »

L’académie anticipe une baisse d’effectif des élèves, contestée par les professeurs. « La DSDEN (Direction des services départementaux de l’Éducation nationale, ndlr) prévoit un effectif d’élèves de classe de troisième de 147, ce qui correspond à cinq classes, alors que nous comptabilisons à l’heure actuelle plus de 162 inscriptions, soit six classes, indiquent les enseignants dans un communiqué. Le fonctionnement de l’établissement se verrait alors fortement dégradé puisque le déficit horaire induit devrait être comblé au détriment de l’offre pédagogique accordée à l’ensemble des classes, de tout niveau, de la sixième à la troisième. »

La décision définitive de l’académie de Versailles devrait être communiquée durant la seconde quinzaine du mois de juin. En attendant, les parents comptent maintenir la pression en se réunissant, en moindre proportions, devant les grilles du collège chaque matin de 8h à 10h, jusqu’au 14 juin.

LAISSER UNE RÉPONSE