Un Quincéen va parcourir 2 700 kilomètres à travers les Alpes

Un Quincéen va parcourir 2 700 kilomètres à travers les Alpes

0
PARTAGER
Savoir conjuguer sport et gastronomie, tel est le secret de Jérémie Jobard qui est parti le 20 juillet pour sa TransAlpine.

Après avoir parcouru la France à vélo, Jérémie Jobard se lance dans une nouvelle aventure : La TransAlpine. Au programme, des sommets pour rejoindre Budapest avec sa bicyclette.

En route pour de nouvelles aventures. Ou plutôt… en selle ! Après quatre éditions de la Gaule à vélo, qui l’ont mené aux quatre coins de la France, Jérémie Jobard est parti pour Budapest, en Hongrie. Toujours accompagné de son vélo. Pour atteindre sa destination, le Quincéen va se mesurer aux Alpes [il a déjà parcouru une partie du massif lors de la Gaule à vélo, ndlr] avant de traverser l’Italie, la Suisse, la Slovénie, l’Autriche puis la Hongrie. D’où le nom de cette étape : la TransAlpine. « L’idée d’un voyage à l’étranger trottait dans ma tête depuis un bout de temps mais je n’avais rien défini. Après avoir terminé ma saison à la montagne en avril, j’ai peaufiné ce projet et nous y voilà ! », déclare le chef cuisinier, parti de Lyon le vendredi 20 juillet.

Découvrir les spécialités culinaires

Au total, il va pédaler pendant 2 700 kilomètres, sans compter les petits détours improvisés. Car sous ses airs de baroudeurs, Jérémie est tout de même assidu : afin de tracer son itinéraire, il a répertorié les viticoles, les villages incontournables, les cols mythiques et même l’endroit où se trouvent certains chefs célèbres. « Je ne suis pas certain de m’arrêter à tous les points, mais cela me donne une belle idée du parcours. Et si je vois que je ne suis pas loin, j’irai. L’objectif c’est aussi de faire du tourisme et de prendre le temps. Cette fois, je ne me suis pas imposé de durée », poursuit l’Essonnien.

Bien que ce périple le conduise au-delà des frontières françaises, Jérémie Jobard va fonctionner comme ses voyages précédents. Parce qu’en plus d’être un féru de cyclisme, il est avant tout un amoureux de la gastronomie. Il a donc pour objectif de découvrir les spécialités culinaires de chaque pays et de rencontrer des chefs locaux. Pour cela, il pourra compter sur son nez… mais également sur les personnes croisées sur son chemin ! « Je crois qu’il n’y a pas de hasard. Si tu tombes sur quelqu’un qui te conseille un bel endroit ou un restaurant incroyable, c’est un signe. Je suis presque toujours obligé de m’y rendre. »

LAISSER UNE RÉPONSE